La meute

Antoine avait un plaisir coupable: les films d’horreur des années ’60 et en particulier ceux produits par la Hammer Film Productions mettant en vedette Peter Cushing et Christopher Lee.

Mais ce soir il avait plutôt regardé les films de zombie Hot Fuzz et Planet Terror. Deux films qu’il voulait revoir pour le côté parodique pour l’un et le côté hommage pour l’autre. L’image de Rose McGowan qui joue de la mitrailleuse avec sa jambe était simplement jouissif. Il ne pouvait se l’enlever de l’esprit.

Cela expliquait possiblement son sommeil agité. Il n’avait cessé de se retourner dans son lit, des pensées tordues le poursuivaient jusqu’au bout de l’éternité.

Il courait à perdre haleine pour échapper à un commando de femmes-louves avec à leur tête une créature particulièrement féroce. Quelle vision d’horreur !

– Grouillez-vous ! Il faut l’attraper avant la levée du jour !  Vous trois  prenez à droite.  Vous quatre, à gauche. Les autres, vous me suivez en force.  Et vous me laissez Antoine ! Il FAUT que je le coince ! Il m’en a assez fait baver. C’est à mon tour de me gâter !

Partout où il regardait il y avait cette armée qui tentait de le ceinturer. Sa seule option: la fuite en avant.

Il priait que sa Charlotte ait pu échapper aux griffes de cette horde de chacales sauvages et se mettre en sécurité avec Mélodie, Aude, Daphnée, Béatrice et Viviane.

Le coeur d’Antoine eût un sursaut.

Les cheveux en bataille, tout comme les draps et ce sans compter les oreillers à l’autre bout de la chambre, Antoine espérait juste avoir fait un cauchemar.

– Faites que ce ne soit pas prémonitoire !

 

La revanche des acariens

Ils sont dans nos maisons.

Ils vivent dans nos matelas, dans nos draps, dans les poils du tapis.

Ils mangent notre peau et causent plein d’allergies.

Ils sont invisibles à l’œil nu…. Jusqu’à maintenant.

Suite à une expérience scientifique qui a mal tournée, les acariens, monstres de notre domiciles, ont commencés à grossir. Il nous est impossible de les arrêter, ils ont développé un goût pour la peau humaine, et feront tout pour s’en procurer.

Ne manquez pas la revanche des acariens, en salle ce week-end!