je voudrais juste dormir

je voudrais être
dans un profond sommeil

oublier
et
me rappeler

reléguer aux oubliettes
toutes les conneries du monde actuel

emmagasiner en mon for intérieur
tous les autres événements
extatiques

et dormir juste

Publicités

Dormir ne pas dormir

Sur mes murs les fissures saignent d’obscures peuplades

la chambre à ras bord des lèvres

je le regarde dormir avec envie

jalouse ses glissades véloces et lisses

dans le tunnel du songe

j’égraine les secondes

je roule un batte

 roule sur moi-même

me roule la bille

me colle sur ses fesses

face à dos

fesses à fesses

face à face

fait la planche

le crawl

le papillon

le poisson lune

pense à Machin

à Machine

à Trucmuche

en vain

balais les miettes de mon cerveau

 tourne mon oreiller

le plie

le déplie

ouvre les yeux

lit un chapitre

me lève becqueter

boire de l’eau

du rhum,

du jus d’ananas

prends un comprimé

pense à ce que j’écrirai

sur le thème dormir

regarde le plafond

vois une araignée

vois le corps de l’autre se soulever à rythme régulier

l’écoute respirer

ronfler

entends un bruit d’ambulance au loin

caresse les fantômes du passé

du présent

du futur imparfait qui

 dansent le hula hoop

regarde l’heure

la porte

ma main

son cou

à lui

à elle

à un lièvre argenté

à la guerre des foulards

à la course des hélices bleues qui

lézardent de froids silences  et qui tranchent les envolées

alors que je m’engouffre et m’enlise et

glisse et glisse et glissz…zzz

…zzzzzzzzzZZzzzzz…

zzzzZzzzz

zzZzz

zZz

z